© 2016 - 2019 by Radu Stefan Poleac.

Images & textes soumis au droit d'auteur.

                 - Copyright ©

 

Paper Cut, how to buy art, where to buy art, contemporary art , 3D, Paper cut
Paper Cut A4, vue du jour et vue "light box"- decembre 2017.


      Cut  Art & Light boxes


Actuellement, le processus créatif préoccupe à tel point Radu Stefan qu'il construit, invente, organise ou additionne sans cesse des éléments qui contribuent au développement de cette technique.
   La première inspiration lui vient en 2004 au moment d'un atelier/reportage photo réalisé dans les coulisses du plus prestigieux théâtre de Belgique- La Monnaie.
   Quelques années plus tard, il réalise lui-même des décors de théâtre et le déclic se produit. Il découvre aussi les dessins animés en dentelles et ombres chinoises de Michel Ocelot qu'il apprécie particulièrement.

   Il commence ses premières structures en faisant des calques du même dessin, il les découpe sur la base d'une technique de positif/négatif mais de plus en plus élargis tout en les superposant- comme une pyramide à étages inversés.

   Finalement, il apporte d'autres modifications de construction et composition à ses scènes et le résultat visuel change fortement en profondeur.
   L'idée majeure est - l'homme, la ville, le ciel. Les œuvres de Radu Stefan sont uniques car chaque fois le travail est réalisé à la main avec une fraise et malgré des propositions de faire de multiples découpes de ses œuvres par laser– il garde sa méthode.
   Ces structures tridimensionnelles et "light boxes", d'un esthétisme singulier, créent au spectateur la curiosité et donnent le désir d'en savoir plus sur cette technique.
   Le regard du spectateur est projeté dans une dimension urbano/cosmique de silence où l'homme tend a s’éveiller et aspire à la paix et à l’accomplissement.
   Ses œuvres sont unitaires par le contenu et la thématique, les motifs principaux se retrouvent tout au long des scènes.
   En définissant cette technique tridimensionnelle par le nombre des œuvres et la diversité des thèmes abordés, celle-ci fait la marque de l'artiste.

 

      Cut  Art & Light boxes

 

 

  Currently, the creative process preoccupies Radu Stefan so much, that he is building, inventing, organizing, gathering relentlessly elements that contributes to the development of this technique.

  He had the first inspiration in 2004, in the context of a photo workshop that took place behind the scenes of the most prestigious theatre from Belgium: “La Monnaie”.

  Some years later, he continues this idea and the trigger occurred by realizing himself stage sets.

  He discovers also cartoons in lace or with Chinese shadows done by Michel Ocelot, for whom he has an apart esteem. 

  He begins his first structures by doing a copy of the same draw, cutting them on the basis of a positive-negative technique, but increasingly expanded while they are overlapped, as a stepped pyramid, but reversed.

  In the end, he brings some modifications in the construction and the composition of the scenes and the final result is changing a lot, in depth.

  The main ideas are the man, the city and the sky.

  The works of Radu Stefan are unique, because every time the work is done manually, with a milling machine and not a laser cut out, how many people has proposed him. He decided to keep his own procedure.

  These three-dimensional structures and the “light boxes” of an apart aestheticism produce to the spectator curiosity and wish to know more about this artistic concept and its technical realization. 

  The viewer’s look is projected in a silent urban – cosmic dimension, where the man tend to awaken and aspire to peace and fulfillment.

His works are unitary through design and theme, the main motifs being encounter along the scenes.

  The contribution to this three-dimensional technique, the diversity of the themes approached, the numerous exemplars done in this style, indicate the “light boxes” as being the brand of the artist.